fbpx

L’entretien de la ligne de vie: en quoi consiste-t-il et comment le faire ?

L’installation d’une ligne de vie sur le toit ou sur le toit du bâtiment entraîne l’obligation d’assurer un entretien périodique pour garantir son bon fonctionnement. L’inspection de la ligne de vie est donc nécessaire pour vérifier que le système fonctionne correctement, qu’il ne présente aucun défaut ou qu’il n’a pas été endommagé ou altéré. 

Mais qu’est-ce qu’une bouée de sauvetage ?

Le terme ligne de vie désigne un système d’arrêt des chutes installé sur le toit ou les toits des bâtiments. Son but est de permettre la circulation sur les surfaces en hauteur, ainsi que l’ancrage des équipements de protection individuelle, tels que les cordes.

Grâce à l’utilisation de lignes de vie, les opérateurs peuvent se déplacer et travailler en toute sécurité sur le toit du bâtiment et sur le toit. Mais quand est-il nécessaire d’installer une ligne de vie ?

Il n’est pas toujours nécessaire d’installer une ligne de vie. Le règlement est très précis à cet égard et définit les cas dans lesquels une obligation se présente.

Si l’on voulait résumer au maximum, on peut toutefois dire qu’une ligne de vie est exigée par la loi dès lors que des travaux non sporadiques et non urgents sont prévus sur les toits des bâtiments.

Compte tenu de la fonction que remplit la ligne de vie pour assurer la sécurité des travailleurs en hauteur, il va sans dire qu’il est essentiel de garantir sa fonctionnalité maximale par un entretien régulier. Voyons en quoi ils consistent.

En quoi consiste l'entretien des lignes de vie

L’entretien d’une ligne de vie peut être de nature ordinaire ou extraordinaire.

Si l’on parle d’entretien ordinaire, il s’agit de la vérification périodique des conditions de sécurité et d’efficacité de la ligne de vie et de son éventuelle remise en état.

Pour être conforme à la loi, l’entretien de routine doit suivre un calendrier d’inspection spécifique, visant à détecter toute anomalie affectant le bon fonctionnement du dispositif antichute.

Plus précisément, l’inspection périodique vise à vérifier les points d’ancrage, leur mise en tension, à vérifier et éventuellement à mettre au point les absorbeurs d’énergie, à vérifier et éventuellement à rétablir l’intégrité des points d’extrémité, et à résoudre toute déformation et/ou corrosion des éléments d’extrémité.

Dans le cas de l’entretien extraordinaire, par contre, l’intervention ne procède pas d’une vérification périodique, mais d’une vérification ad hoc en correspondance avec un événement qui a fait que les exigences de sécurité et d’efficacité susmentionnées ne sont pas respectées.

En règle générale, l’entretien extraordinaire est effectué en cas de défauts plus ou moins importants susceptibles de mettre immédiatement en danger les travailleurs (ou toute personne exerçant une activité sur le toit ou la toiture).

ligne de vie

À quelle fréquence l'entretien doit-il être effectué ?

Certains doutes surgissent, plus souvent que d’autres, lorsqu’il faut organiser l’entretien périodique des lignes de vie.

Elles concernent principalement l’obligation et la périodicité, qui sont deux éléments liés entre eux. La réponse est que oui, il est obligatoire d’effectuer un entretien régulier des lignes de vie, et il est également obligatoire de le faire à une certaine fréquence.

Qui fixe la fréquence ? Fondamentalement, elle est déterminée par le fabricant de la ligne de vie elle-même. Dans la grande majorité des cas, les fabricants indiquent un an dans le manuel d’utilisation comme intervalle maximal entre une révision périodique et la suivante.

Combien coûte l’entretien d’une ligne de vie ?

Mais combien coûte l’entretien d’une ligne de vie ? Les prix sont-ils élevés ? La question est peut-être mal posée.

D’autre part, il s’agit d’une intervention nécessaire non seulement pour se conformer à une loi et ne pas encourir de sanctions, mais aussi et surtout pour protéger la sécurité des travailleurs. Les chutes de grande hauteur sont, après tout, comme nous le savons, l’une des causes les plus fréquentes de décès au travail.

Il convient toutefois de faire la distinction entre les coûts d’identification des problèmes lors de la maintenance et les coûts de leur résolution.

Dans le premier cas, on parle d’une “inspection”, qui coûte quelques centaines d’euros.

En ce qui concerne le second cas, il est impossible de fournir une estimation précise des coûts, étant donné la variété des interventions qui peuvent être nécessaires et qui peuvent être plus ou moins étendues ou complexes selon les cas.

Vous avez une ligne de vie et vous devez la faire réviser ? Faites confiance à EdiliziAcrobatica pour l’entretien des lignes de vie !