DEMANDEZ UN DEVIS GRATUIT DÈS MAINTENANT

DEMANDEZ UN DEVIS GRATUIT DÈS MAINTENANT

Isolation d'un toit en bois - EdiliziAcrobatica France

Isolation d'un toit en bois

Isoler un toit en bois, c’est augmenter l’efficacité énergétique du bâtiment mais aussi mieux le protéger des intempéries et réduire les nuisances sonores. Il s’agit donc d’une intervention extrêmement utile qui a un impact radical sur le niveau de vie et les dépenses (en énergie mais aussi en entretien).

En quoi consiste l’isolation d’un toit en bois ?

Avant de parler en profondeur des solutions d’isolation des toitures en bois, il est bon de clarifier la signification de l’isolation. Eh bien, ce terme fait référence à l’application de matériaux pour isoler un élément d’un point de vue thermique et acoustique.

Dans la grande majorité des cas, on utilise des panneaux qui, entre autres, sont relativement faciles à installer. Ce n’est pas un détail négligeable, si l’on considère les difficultés inhérentes à toute intervention sur les toits. La référence est évidemment à la hauteur.

Erreurs courantes dans l’isolation des toits

Il est essentiel d’éviter certaines erreurs extrêmement courantes. Celles-ci concernent principalement l’approche, c’est-à-dire la manière dont le client entre en relation avec l’intervention et la personne qui la réalise. Voici un aperçu de ce qu’il ne faut pas faire.

  • Prendre le choix de l’entreprise de construction à la légère. La qualité du service et ses coûts dépendent des compétences et de la “philosophie” de l’entreprise de construction. Il va sans dire qu’une entreprise ne vaut pas une autre et que la phase de choix et d’évaluation doit être menée avec prudence, précaution et conscience.
  • Déléguez entièrement le choix des matériaux. Le propriétaire du bâtiment peut et doit également avoir son mot à dire dans le choix des matériaux. Ne serait-ce que parce qu’ils ont également un impact sur l’esthétique de la toiture.

Les meilleurs matériaux pour isoler un toit en bois

Parlons donc des matériaux, qui constituent l’aspect le plus important lorsqu’il s’agit d’isoler une toiture en bois, notamment ” par l’extérieur “. Voici quelques-unes des solutions les plus fréquentes.

Fibre de bois. Il est adapté aux toits plats, qui ne nécessitent pas de manipulation particulière lors de la pose. Il se distingue par son excellente isolation thermique et acoustique.

Verre granuleux. Il est parfait pour les régions soumises à des pluies fréquentes. En plus de fournir un bon degré d’isolation, il résiste également très bien à l’eau et à la vapeur.

Du liège. Ce matériau se distingue par sa solidité et sa durabilité. Le degré d’isolation acoustique est élevé, l’isolation thermique l’est un peu moins (mais reste suffisante).

Mousse de polyuréthane. C’est le matériau de choix pour l’isolation. Il présente un haut degré d’isolation thermique et acoustique, mais est également hydrofuge et résistant.

photo prise sur le net

Combien coûte l’isolation d’un toit en bois ?

L’isolation d’un toit en bois coûte-t-elle cher ? Elle dépend évidemment de nombreux facteurs, tels que le matériau choisi, l’approche de l’entreprise individuelle, voire la hauteur de la structure. Les coûts des panneaux doivent évidemment être séparés des coûts de la main-d’œuvre.

Dans le premier cas, il s’agit de quelques dizaines d’euros par mètre cube. Il en va de même pour le travail, mais dans ce cas, l’unité de mesure n’est pas le mètre cube, mais le mètre carré. Globalement, nous parlons de plusieurs milliers d’euros.

Alternatives à l’isolation de la toiture par l’extérieur

Cependant, il existe des alternatives. Pour commencer, les interventions extérieures. Il s’agit toujours de l’application de panneaux, mais généralement constitués de matériaux moins invasifs tels que les plaques de plâtre, le liège, la laine de roche, à appliquer en mode “faux plafond”. Ces interventions sont particulièrement utiles en cas de présence d’une pièce mansardée.

Lorsque l’on agit à l’intérieur, il est alors essentiel de concevoir une stratification appropriée du toit. La stratification idéale change en fonction du type de toit, qui peut être ventilé ou non ventilé.

Dans le premier cas : couverture en tuiles ou en planches, intercalaire, bâche imperméable avec fonction de protection, panneaux isolants, supports en bois pour le matériau isolant.

Dans le second cas : toiture, pare-vapeur pour la protection contre l’humidité, panneau isolant, support en bois pour le matériau isolant.

Faites-nous confiance à EdiliziAcrobatica.

Cela pourrait aussi vous intéresser

Rejoignez notre équipe Vous souhaitez travailler avec nous? Contactez-nous